Les âmes vagabondes, Stephenie Meyer

Publié le par La cerise

Note générale: 4/5
Fun factor
: 5/5
Titre en VO: The host

Allez, je continue ma série de l'été des best-sellers qu'on est trop dégoûtés de ne pas avoir écrits nous-mêmes tellement c'est le plaisir de la lecture à l'état pur avec en plus une vraie qualité littéraire derrière.
" The host", deuxième livre de Stephenie Meyer après la fameuse saga "Twilight" (ou plutôt entre la saga Twilight car elle a écrit ce livre entre 2 tomes, comme ca, pour se distraire apparemment... plus de 600 pages quand même et comme je le disais c'est du 1er choix. Décidément c'est énervant les gens qui ont du talent) rentre pour moi totalement dans cette catégorie.

J'ai beaucoup aimé "Twilight" aussi, mais comme il semble que maintenant toutes les femmes de la planète soient amoureuses du beau et parfait Edward :), c'est inutile à mon avis que je vous en parle.

 "The host", c'est une atmosphère totalement différente, celle du désert d'Arizona (qui est  d'ailleurs merveilleusement bien rendue), sur fond de science-fiction. Mais attention, c'est juste un fond, et puis c'est plus un univers de "magie", à la Harry Potter si vous voulez, que de science-fiction pure.
Car comme "Twilight", ce livre est avant tout centré sur les sentiments  des personnages, et donc il est tout aussi romantique (aaaah), mais aussi, à mon avis, plus mûr, autant dans les thèmes que l'écriture.

Le pitch vaut quand même le coup, vous allez voir, il y a des gens imaginatifs: donc le contexte, c'est que la Terre a été colonisée (ainsi que plusieurs autres planétes habitées par des être intelligents totalement différents, style des végétaux géants ou des espèces de dauphins) par des E.T. qui sont en fait des "âmes" sans corps à proprement parler, des êtres parfaitement bons mais aussi très flippants vu qu'ils prennent possession des corps des habitants pour s'incarner (d'où le titre " the host"). Bon après, ils instaurent une sociéte parfaite, mais entre-temps ils ont quand même lobotomisé des êtres humains pour les posséder, donc vous voyez le problème.

Evidemment, raconté comme ca, ca paraît totalement délirant, mais toute cette fantaisie est  présentée par l'auteur avec tellement de subtilité et d'intelligence qu'on vibre littéralement aux émotions des héros et au dilemmes moraux  déchirants des "âmes".
Bref, c'est un bouquin absolument passionnant, et une fois que vous aurez lu les 100 premières pages , vous ne le lâcherez plus, je vous aurais prévenus.

Publié dans Critiques de livres

Commenter cet article

Sylviane 18/07/2009 12:47

Ben... euh... tu sais, moi, j'aimais bien Edward! hihihi

Plus sérieusement, j'ai passé commande chez mon libraire, je devrais donc recevoir les âmes vagabondes bientôt! ;-)
Nous avons profité de tes adresses, entre autres celles du glacier, Les 2 cigales... et Ladurée bien entendu! Encore bien merci!
Bise

La cerise 17/07/2009 21:44

hello sylviane!
Si tu as aimé Twilight, tu devrais tout autant aimer ce roman ( i.e. si tu n'as pas 13 ans et que tu lis Twilight uniquement à cause d'Edward ;))
C'est intéressant, l'atmosphère est totalement différente mais les thèmes un peu similiaires (plus adultes qd même) c'est un peu un "thème et variations".
Bises et je suis contente si les adresses ont pu un peu te guider.

Sylviane 14/07/2009 13:04

Hello ma belle,
Comme beaucoup, j'ai dévoré la saga Twilight, et j'ai entendu parlé de ce roman. Je te fais confiance et il sera certainement dans mes prochains achats de "littérature de vacances"!
Je profite également de ce billet pour te remercier pour tes bonnes adresses!
Bise